Mémoires des étudiants

Les élèves en difficulté et l'échec dans les écoles de musique

Ce mémoire est l'objet d'une réflexion sur les difficultés rencontrées par les élèves dans l'apprentissage de la musique et qui les poussent à quitter les écoles de musique. Dans ce sens, il est un début de réflexion sur l'enseignement de la musique, le commencement d'une recherche personnelle de dispositifs possibles de mettre en œuvre pour répondre aux difficultés des élèves, une manière d'envisager mon métier d'enseignante de la musique.

"La démocratisation de l'enseignement spécialisé de la musique : une réalité ou un idéal ?"

Les écoles de musique en tant que services publics ont pour mission démocratique de répondre à toutes les demandes. Cependant, nous constatons à l’heure actuelle que ces établissements d’enseignement spécialisé de la musique ont encore beaucoup de difficultés à permettre à tous les publics qui s’y présentent d’accéder et d’y effectuer un parcours musical. Nous devons donc réenvisager le fonctionnement de la politique musicale de nos écoles, si nous voulons en tant qu’enseignants, directeurs et élus locaux, ouvrir l’enseignement des pratiques musicales au plus grand nombre.

La pédagogie de groupe ou l'esquisse d'un changement

Ce mémoire traite de l’enjeu de la pédagogie de groupe dans les apprentissages de l’élève. Il met aussi en lumière la difficulté que les pratiques innovantes comme celle-ci rencontrent auprès des enseignants de la musique, et la réticence de ceux-ci face à une pratique qui les oblige à repenser leur enseignement. Enfin, la question de la responsabilité des différents acteurs face au changement nécessaire du système dans nos écoles de musique.

L'enjeu du corps dans l'enseignement et l'apprentissage de la musique

Au regard de l’histoire occidentale de la relation au corps, nous nous interrogerons sur les enjeux du corps pour l’ensemble des acteurs de la relation pédagogique ; quels sont-ils pour l’enseignant ? pour l’élève ? Qu’est-ce que le travail corporel dans un cours de musique ? Quels types d’apprentissages permet-il de réaliser ? Sous quelles conditions ?

L'avenir de la formation musicale : Quels professeurs pour demain ?

Quel est le rôle de la F.M. aujourd’hui ? A travers son histoire et au regard d’exemples concrets dans l’enseignement de la musique, j’ai tenté de répondre à cette question. Après mon questionnement sur l’avenir de la discipline, je me suis penchée sur la question des compétences des enseignants et je me suis interrogée sur la place, le rôle de l’institution.

Maître unique : placebo ou remède miracle ?

Le phénomène de " maître unique " se développe depuis quelques années en France, que traduit-il, à quoi prétend-il répondre? Ces quelques interrogations se trouvent au centre de notre réflexion. En effet, à l’heure ou le maître unique est présenté par nombre d’acteurs de l’enseignement spécialisé de la musique comme une alternative aux problèmes pédagogiques à une profession en quête de repère, il nous a paru important de revenir sur ce que recouvre cette notion.

La construction de soi à travers l'expérience culturelle

L'époque romantique a fortement influencé l'enseignement musical, non seulement par le répertoire qui hante l'école de musique, mais aussi par les mécanismes de dénégation des médiateurs qui produisent les termes opposés de la dialectique romantique. L'école a pour mission de révéler les intermédiaires entre la musique et ses acteurs, de les donner comme outils de création, et de permettre ainsi aux élèves d'élaborer leur propre sens de soi sans se laisser assujetir par une cause qui les dépasse.

L'adulte amateur débutant dans l'école de musique. Quelle place et quel enseignement sont réservés aux adultes dans les écoles de musique ?

Mon mémoire traite des adultes amateurs dans les écoles de musique. En m'appuyant sur quelques ouvrages et sur des interviews que j'ai moi-même réalisées dans trois types de structures aux enjeux différents, j'ai tenté de mettre en lumière certaines lacunes concernant l'accueil des adultes dans les écoles de musique et l'enseignement qui leur est dispensé. De plus, en m'intéressant à la question de l'adulte dans les écoles de musique, certaines aberrations dans le fonctionnement général de ces écoles ont émergé.

De l'apprends-tissage ... A l'apprentis-sage

Qu’est-ce qu’apprendre ? Les différents points de vue tentant d’éclairer cette question, qu’ils soient psychologiques, sociologiques, didactiques ou philosophiques, peuvent amener des éléments de réflexion sur une pratique enseignante permettant aux élèves de donner du sens à leur apprentissage, et à l’école de remplir son rôle éducatif.

L'éducation populaire : une autre manière de penser l'éducation musicale ?

L’enseignement de la musique est au cœur du choix de société que nous nous donnons. Il dépend donc de l’instruction des individus qui la compose et de leurs représentations des enjeux d’une construction commune. C’est ce que les valeurs d’éducation populaire défendent. Mais nous pouvons constater aujourd’hui, que tous les individus n’ont pas accès à l’espace public et ne peuvent de ce fait se faire entendre. Ce problème de société peut sans équivoque s’appliquer dans le domaine de l’enseignement de la musique. Si diverses démarches sont menées par certains acteurs ces dernières années pour palier les problèmes de constructions communes, ces démarches tendent à se transformer en luttes militantes pour la sauvegarde de leur utilité publique. Les dispositifs d’éducation populaire tels que les médiations deviennent dès lors des enjeux à la mesure de ceux "philosophiques, esthétiques et politiques de notre société " (Jean Charles François, L’art, le musicien et l’enseignement aujourd’hui, in Enseigner la musique N°4, cefedem R-A/cnsmd de Lyon,2000)

L'abandon des études musicales à l'âge de l'adolescence

Le problème de l'échec à l'école de musique

A cette époque charnière de l’éducation musicale, où les collectivités locales demandent de plus en plus à leurs partenaires culturels de repenser le rôle de leurs structures dans un contexte qui évolue fortement, il semblait indispensable d’essayer de comprendre les causes des abandons à l’école de musique ainsi que les représentations de cette notion chez les différents acteurs de l’enseignement : professeurs, élèves, institutions.

Musiques actuelles - Actualiser les musiques - Actualiser un enseignement

Les Musiques Actuelles Amplifiées font aujourd'hui figure emblématique d'un profond débat de société concernant la reconnaissance d'un nouvel environnement culturel par les pouvoirs publics. Les institutions d'enseignement de la musique ne peuvent rester à l'écart d'un tel débat. Soumises à la pression populaire par le biais des collectivités territoriales, elles se doivent aujourd'hui d'intégrer ces pratiques musicales. Or, les Musiques Actuelles Amplifiées portent en elles de nouvelles conceptions pédagogiques qui obligent à une réflexion générale sur l'enseignement de la musique.

A propos de l'offre et de la demande à l'école de musique

Cette recherche propose d’étudier l’offre de l’école de musique et la demande du public. Quels moyens l’institution peut-elle employer pour à la fois prendre en compte la demande du public, peu connue, et remplir ses nombreuses missions ?

Les bases : réflexion sur le contenu ... et les valeurs

Ce mémoire propose une réflexion sur les bases en musique et sur les contenus que nous utilisons pour notre enseignement : par le travail sur notre discipline et sur son organisation, il tente de démontrer que nos enseignement n’est pas absent de valeurs et que ce dernier révèle quelle société nous voulons fonder.

Inégalités à l'école de musique. Qui sont les responsables ?

Cette réflexion est issue d’un sentiment d’impuissance face à la constatation récurrente que les enfants qui réussissent et ceux qui échouent se ressemblent étrangement. Elle montre que les inégalités devant l’apprentissage de la musique se créent dans la famille, par le rapport des parents au savoir, à la musique, par leurs conceptions du conservatoire. Déjà se dessinent différents profils de réussite et d’échecs sociaux et culturels.

Mais les enseignants et l’école sont fortement responsables de ces inégalités et ont même tendance à les accentuer. Sont en cause :- le modèle du conservatoire qui n’est plus adapté à son public majoritairement amateur.- le système d’évaluation angoissant et déconnecté d’une réalité musicale.- l’élémentarisation de l’apprentissage qui rend plus difficile l’accès au sens.- l’aspect figé et unifié de l’enseignement qui n’est pas adapté à la diversité des projets des élèves.- le protectionnisme des enseignants qui n’encourage pas les parents à s’intéresser à ce qui ce passe dans l’école et qui les empêche de saisir les démarches et enjeux d’apprentissage.- le manque d’initiative des équipes pédagogique pour engager le débat entre les différents interlocuteurs du conseil d’établissement autour de la mission de l’école.Ce mémoire propose des pistes de réflexion pour repenser l’école de musique autour de trois thèmes :- le partage de la pratique musicale avec des personnes de tous les milieux et en créant une vie musicale multiculturelle dans la cité.- les partenariats avec les parents, les élus, les différentes structures sociales et culturelles de la cité.- l’apprentissage centré autour de l’élève dans une école qui s’adapte à la diversité de son public.

Les représentations et les conceptions, ingrédients de base dans l'enseignement de la musique

Qu’est ce qu’une représentation ? Quels en sont les caractéristiques et les éléments constitutifs ? Comment envisager l’enseignement de la musique de manière à ce qu’il prenne en compte les représentations des élèves ? En quoi une telle prise en compte est-elle déterminante dans le travail du professeur ?

La relation pédagogique. Du rapport au savoir au partage des connaissances

L'élève en face de nous vient pour apprendre. Pourquoi ? Il ne le sait pas toujours. Que vient-il apprendre ? Il n'en a souvent qu'une vague idée.

Alors que l'on voit que tout le monde apprend : à marcher, à parler ... il reste que certains réussissent au cours de leur apprentissage scolaire et d'autres non. Partant du postulat que tout apprentissage est la rencontre entre un élève et du savoir, j'ai voulu ici, réinterroger la responsabilité de l'enseignant dans la relation pédagogique ; quel est le rôle de l'enseignant, quelle est sa place dans la relation pédagogique ? De quels facteurs doit-il tenir compte ? Quels sont ses moyens d'intervention dans le dispositif pédagogique ?

Diriger et motiver les pratiques collectives amateurs

Les Groupes de Pratique Musicale Collective Amateur font partie intégrante des structures musicales en France. Quels que soient ces ensembles, ils sont souvent confrontés aux mêmes difficultés, notamment en ce qui concerne l’investissement de chacun des acteurs dans un objectif de groupe. En envisageant le rôle du chef de ces groupes, auquel on préférera donner le nom de leader, ce mémoire apporte une réflexion sur la motivation, élément fondateur du groupe, nécessaire à son évolution.

Un désir d'action commune, l'équipe pédagogique dans l'école de musique

Le travail en équipe est souvent perçu comme une obligation marginale de notre métier d’enseignant spécialisé de la musique. On peut, toutefois, s’interroger sur sa nécessité, sur les avantages qu’en retireraient les élèves, les professeurs, l’école et ses partenaires. Il faut, dans le même temps, comprendre comment fonctionne une équipe, quel est son rapport avec notre identité et nos compétences professionnelles, pour imaginer les moyens de travailler ensemble.

La question de l’équipe est indissociable de celle de l’identité professionnelle. Ainsi, il est possible d’établir un parallèle entre les niveaux d’intégrations des pratiques enseignantes et leur implication de manière progressivement collective. Les différents degrés de travail en équipe correspondent aux niveaux des compétences requises pour enseigner, et par là, aux stades de construction de l’identité professionnelle.En faisant l’objet d’une réflexion commune, le travail en équipe, qui implique les enseignants dans l’école de musique, pourrait très bien devenir une façon de mieux vivre et exercer notre métier.

Pages