En deux mots…

Une loi, dite de « promotion sociale», prévoit, pour chaque secteur professionnel, la possibilité d’obtenir un diplôme en faisant valider ses compétences construites au long d’une activité professionnelle, même dans le cas où celle-ci s’est exercée de manière bénévole ou/et discontinue. Cette procédure de validation des acquis de l’expérience, nommée couramment « VAE », concerne aussi le diplôme d'État de professeur de la musique.

Il n'y aura pas de session de VAE organisée par le Cefedem Auvergne Rhône-Alpes sur l'année 2017.
Vous trouverez sur le site de la Philharmonie de Paris le calendrier des prochaines sessions des différents centres de formation.

Un processus

Dans l’enseignement spécialisé de la musique, nombre de musiciennes et de musiciens qui y œuvrent ou y ont œuvré, de manière régulière ou intermittente, n’ont pas tous eu l’occasion d’obtenir un Diplôme d'État par les voies de la formation, ou du concours « sur épreuves » organisé jadis par le ministère de la Culture et de la Communication.

De diplomation

La VAE constitue une voie d’accès spécifique au DE : elle n’est donc ni une formation ni un concours. Elle est constituée de 3 étapes : la recevabilité, la constitution d'un livret de compétences, et d'un entretien avec un jury.

De réflexion

La VAE est un processus qui demande au candidat une réflexion et une mise en perspective de son parcours. Cette démarche nécessite de sa part un engagement important sur toute la période de la procédure.

De vérification

La VAE leur permet d’obtenir ce diplôme à l’issue d’une procédure qui vérifie les compétences professionnelles qu’ils ont acquises.